Fait maison,
depuis plus de 40 ans

La passion pour les bons produits et leur fabrication est inscrite dans l'ADN de la famille Ottiger.
C'est dans le Seetal lucernois que Walter Ottiger senior a commencé à fabriquer de l'emmental, avant que son fils, Walter Ottiger junior, prenne la suite. À la recherche de nouvelles idées, Walter Ottiger crée une spécialité fromagère aux noix qu'on trouve encore aujourd'hui, 50 ans plus tard, dans le commerce de détail. À l'époque, le fromage était décoré avec des noix par des ménagères travaillant à domicile. De nombreuses femmes au foyer ont ainsi pu améliorer les ressources du ménage, sous la direction d'Oma Rösli.
1974Les débuts
Femmes au foyer faisant les travaux à la main dans le sous-sol aux tables simples en bois.
Aujourd'hui encore, le fromage est affiné à la main, mais dans des conditions d'hygiène rigoureuses comme le respect de la chaîne du froid, par exemple.

Mais comment la confiture Ottiger, dans une famille où l'on fabrique du fromage, a-t-elle bien pu arriver sur la table du petit déjeuner ?

Cherchant sans cesse à innover, Walter Ottiger a imaginé compléter sa production de fromages par la fabrication de confiture. C'est ainsi que cette confiture d'orange tant appréciée, fabriquée selon une vieille recette anglaise, est arrivée en 1973 dans le Ballwil rural. À l'heure de prendre sa retraite, le fabricant qui la produisait a vendu sa recette à Walter Ottiger. Les bases d'une série de nombreuses variétés de confitures étaient posées.

Emboîtant le pas de son fils dans ses idées d'innovation, Walter Ottiger senior a raccroché son tablier de fromager et s'est mis à fabriquer les délicieuses confitures dans un garage aménagé. Dès 4 heures du matin, bien avant que les guêpes ne se réveillent, les préparations mijotaient dans les marmites. Vers midi, afin de ménager le réseau électrique relativement instable, on arrêtait la production autour d'un café arrosé.

Le manque de place et les conditions d'hygiène toujours plus strictes ont amené la famille à réunir les deux pôles dans un bâtiment tout neuf en 1988

Grâce à l'imagination et à la clairvoyance de Walter Ottiger, l'entreprise continue avec deux collaborateurs de cette époque et la fabrication se fait toujours au même endroit.
2000Trois générations
Walter Ottiger sen., Walter Ottiger jun., Carmen Ottiger
Katja Ottiger
En 2000, Walter Ottiger a cédé l'exploitation à ses deux filles, Carmen et Katja, pourtant encore très jeunes. Le transfert de flambeau n'aurait pu mieux se passer. Faisant une totale confiance à ses filles, il a pu se retirer complètement de la gestion quotidienne de l'entreprise tout en continuant à prodiguer ses conseils en cas de besoin.

20 ans plus tard, l'exploitation est toujours dirigée par Katja Ottiger. Il a fallu surmonter de nombreux obstacles, le marché devenant plus difficile et les exigences en matières d’hygiène, de traçabilité et de sécurité, entre autres, ne cessant de s'intensifier. La réussite et la croissance constante, la direction actuelle les doit aux solides fondations posées par M. Walter Ottiger et aux fidèles collaborateurs qui ont toujours travaillé main dans la main pour relever tous les défis.

Poursuivre avec nos collaborateurs un objectif commun nous a permis d'opérer en 2019 une restructuration radicale de la production et d'intégrer une nouvelle installation de remplissage sans difficultés de livraison.

À cet égard, nous continuons à tout mettre en œuvre pour faire durer la tradition dans un environnement moderne.


1982 Fait à main
Walter Ottiger sen. embouteillant la confiture
1988Chez nous à Ballwil
Notre société de production est située dans le Seetal lucernois, depuis 1988
1992Machine pour la fermeture du couvercle
Quand l'acier au chrome n'était pas encore tant important dans la production
1998Pots ouverts
La première génération de nos chaudrons
2000Un nouveau millénaire
La troisième génération prend en charge la gestion de l'entreprise
2006Pause
Quand les fêtes et les repas étaient encore autorisés dans le service d'emballage